Les 

KAHISARS 

Quelques conseils  

Lorsque vous sortez le chiot et qu’il se soulage à l’extérieur, félicitez-le chaudement et ignorez le s’il ne le fait pas. 

 
 

Si vous trouvez une flaque à l’intérieur de la maison, ne le grondez pas (sauf s’il est pris sur le fait) mais ne nettoyez pas devant lui car il pourrait prendre cela pour une invitation au jeu. 

 
 

Attention : si vous punissez votre chiot lorsqu’il fait dans la maison, vous lui apprenez qu’il est interdit de faire ses besoins.  

Comme il ne peut bien-sûr pas s’en empêcher, il apprendra juste à ne pas faire devant vous et à se cacher. 

 
 

Essayez de suivre une routine stricte. Elle permettra au chiot d’être propre relativement vite et surtout, poursuivez-là jusqu’à ce que vous soyez certain que le chiot est propre et peut se retenir avant de sortir. 

 
 

Il est bon de ne pas utiliser de Javel pour nettoyer le sol car son odeur attire le chien et l’incite à uriner à l’endroit nettoyé. Il est préférable d’utiliser du vinaigre d’alcool (vinaigre blanc) dilué dans de l’eau 

 
 

Enfin, même une fois tout cela acquis, il faudra savoir parfois tolérer quelques petits accidents ;) 

A ce sujet, plusieurs écoles existent ; certaines préconisent d’habituer le chiot à faire ses besoins sur une feuille de papier journal que l’on approchera progressivement vers l’extérieur, d’autres conseillent d’habituer directement le chien à se soulager dehors. 

C’est avant tout votre rythme de qui déterminera la méthode que vous emploierez. 

 

En effet, à sa sortie de l’élevage, la maman a appris à son petit qu’il ne fallait pas se soulager là où l’on dort et le chiot s’éloignera de lui-même de son couchage. 

Mais il ne faut pas perdre de vue qu’à l’âge de deux-trois mois, le chiot ne peut pas se retenir plus de deux ou trois heures d’affilée. Il vous sera alors difficile si vous êtes absent de votre domicile dix heures par jour de le sortir toutes les trois heures. 

 

Dans tous les cas de figure, cette éducation devra se faire de façon positive et le chiot devra être sorti le plus souvent possible, quelque soit la météo (au minimum au réveil, après les repas et avant le coucher ; dans l’idéal dès qu’il se réveille, après avoir joué et à peu près toutes les deux heures). 

Le temps de l’éducation à la propreté varie d’un animal à l’autre et dépend également du temps quotidien que l’on y consacrera : un chiot sorti toutes les deux heures sera plus rapidement propre…  

Il est toutefois hérétique de croire que le chiot sera propre dès son arrivée à la maison, non que cela ne ce soit jamais vu, mais cela reste excessivement rare. 

L'éducation à la propreté, 

une réelle implication