Les 

KAHISARS 

Crédit photo : internet 

J’ai une fourrure qui me protège,  

ne me tondez pas !! 

Très souvent, lors de nos promenades estivales, les reflexions fusent : qu'est-ce qu'ils sont beaux, mais qu'est-ce qu'ils doivent avoir chaud ! Vous ne les tondez pas ? Ils se sentiraient tellement mieux... 

 

NON !! Contrairement à la croyance populaire, les poils du chien lui servent d’isolant thermique et le protègent également des brûlures du soleil.  

 

La nature étant bien faite, le sous poil du colley s’adapte aux saisons.  

Chez le Colley, dont la fourrure a plusieurs textures de poils différentes, le sous poil (le plus proche de la peau) sert à emprisonner l’air et sert d’isolant.  

Le poil de jarre (ou poil de couverture) qui lui ne mue pas, protégera le Colley contre les rayons du soleil et les piqures d’insectes en été et de l’humidité en hiver.  

La fourrure d’hiver est plus dense, alors qu’en été, le bulbe du poil rétrécit pour laisser circuler l’air et rafraîchir le chien.  

C’est pour cette raison que la mue de printemps sera toujours plus impressionnante que celle d’automne.  

En rasant le chien, on lui ôte sa protection et on abime également le poil qui sera moins beau en repoussant.   

 

Alors, même si la tentation est grande, que les prétextes sont nombreux et que lors de sa toilette printanière le toiletteur vous explique que tondre un chien lui procure beaucoup de bien-être, résistez ! Il en va de sa santé... 

Un pelage très utile !