Les 

KAHISARS 

Chacun choisira le régime alimentaire de son chien en fonction de son mode de vie, de ses convictions mais également de ses moyens financiers.  

Toutefois, certains indices peuvent nous permettre de voir si l’alimentation choisie convient ou non. Un chien apathique, au poil terne et aux selles nombreuses et molles démontrera que son régime alimentaire n’est pas correct. Le vétérinaire sera souvent aussi le mieux placé pour s’assurer que le régime soit équilibré et que le chien ne soit pas carencé. 

En cas d’allergie alimentaire cependant, le recours à un régime spécifique est parfois nécessaire, votre vétérinaire est là encore le meilleur conseiller. Les démangeaisons en sont le signe le plus fréquent. 

 
 

Se préoccuper des réactions de notre quadrupède et de son évolution permet de coller au plus près de ses besoins. Nous ne répèterons jamais assez à ce titre à quel point il est important de fournir un aliment haut de gamme, la qualité permettant de faire face à de nombreux soucis de santé et par ce biais faire des économies substantielles sur la note des frais vétérinaires. 

Une ration ménagère est une alimentation préparée à domicile. Ce qui ne signifie pas donner nos restes de table ! En effet, une ration constituée de nos restes ou dans laquelle les aliments ne sont pas dosés va généralement être déséquilibrée pour le chien puisque certains éléments seront présents en excès et les besoins en d'autres nutriments ne seront pas couverts.  

Il est aussi recommandé d’éviter la viande « pour chien » constituée de déchets de boucherie souvent très grasse et n’apportant que très peu d’éléments intéressants d’un point de vue nutritionnel (trop peu de muscle). 

Initialement composée d’un tiers de viande, d’un tiers de légumes et d’un tiers de féculent très cuit, il tendrait aujourd’hui de diminuer la part de féculent au profit de la viande. Des compléments vitaminiques sont souvent ajoutés à ce type de régime pour éviter d’éventuelles carences nocives au chien. 

La ration ménagère 

Mais alors, que dois-je donner à manger à mon chien ? 

L'alimentation au cru 

Le BARF (ou Biologically Appropriate Raw Food) pourrait être traduit comme étant une nourriture crue biologiquement adaptée. Il s’agit d’un régime mis au point par un vétérinaire australien composée d’os charnus, de fruits et de légumes réduits en purée, d’abats et de suppléments tels que les algues, de yaourt, de diverses huiles, de levure de bière…  

Comme tous les régimes naturels, le BARF doit être adapté aux besoins spécifiques de votre chien, que se soit en terme de quantité ou en termes de composition. 

 
 

Le RAW est un régime à base de viande crue, d’os et d’abats, le but étant de reconstituer le plus fidèlement possible une proie que le chien pourrait tuer dans la nature. 

La gamelle se composera de 5 à 10 % d’abats, 10 à 15 % d’os comestibles et de 80 à 85 % de viande (muscle). Elle pourra être complémentée par un oeuf ou de temps à autre par les reste de table et de l’huile de poisson voire de poisson entier. 

Il est toutefois proscrit de donner les gros os des mammifères herbivores. 

 
 

Ces deux régimes alimentaires permettraient d’éliminer le tartre des dents et donc d’entretenir sur le long terme la dentition du chien. La digestion serait meilleure et leur poil deviendrait plus beau. Ils seraient des chiens en meilleure santé donc plus dynamiques et plus musclés. Ils seraient aussi mieux protégés des maladies avec ce régime alimentaire. Les selles seraient aussi beaucoup moins importantes et malodorantes. 

 
 

L’inconvénient principal pour ces régimes reste l’approvisionnement et le stockage en viande et en os puisqu’il en faut de grosses quantités. Le coût, non négligeable, est également à prendre en compte. 

C'est souvent la première question posée par les futurs propriétaires d'un chiot lors de la première visite à l'élevage et elle est bien naturelle.  

En ces temps où les croquettes sont décriées et que chacun y va de son petit commentaire, la toile déborde d'idées et de conseils controversés sur l'alimentation canine.  

 
 

Le chien est un animal carnivore et sa denture de carnassier nous le montre bien. Est-ce pour autant qu'il ne doit manger que de la viande ? Nous ne serons pas aussi catégorique.  

En effet, si le chien est un descendant direct du loup, cela fait bien longtemps maintenant qu'il vit avec l'homme et que ses habitudes alimentaires se sont modifiées. Il est aujourd'hui prouvé scientifiquement que le système digestif du chien, au contact de l'homme, a su s'adapter à des régimes plus variés que ceux d'un carnivore sauvage tel que le loup. 

Par ailleurs, j'ai pu voir certains de nos chiens venir me chiper des poires directement sur l'arbre avant même qu'elles ne tombent au sol ou mes fraises disparaître du potager après une visite de Kahina. Iron, lui, préfére manger des baies lors de nos promenades en extérieur… 

L'alimentation industrielle 

Les boîtes : c'est l'alimentation que je déconseille de façon certaine. 

La pâtée est très appétente, c'est une véritable friandise, et est donc très facilement mangée. En revanche, elle est souvent trop grasse, plus difficile à digérer et s'abîme rapidement à l'air.  

Il faut savoir que la pâtée contient environ 70 à 80% d'eau ce qui entraîne une digestion plus difficile, des flatulences et souvent des selles plus molles, plus importantes et odorantes. 

 
 

Les croquettes : Les croquettes présentent de multiples avantages. Faciles à stocker, rapides à préparer, elles répondent en plus très bien à tous les besoins nutritifs de nos compagnons pourvu qu'elles soient de bonne qualité.  

Quelle alimentation choisir ? 

Il existe globalement trois grands types de nourriture pour nos amis à quatre pattes ; les aliments industriels que sont les croquettes et les boîtes de conserve, la nourriture au cru et la ration ménagère.  

Comment nourrir mon Colley ?