Les 

KAHISARS 

Protéger son chien des coups de chaleur 

Que faire ? 

Les symptômes  

Le coup de chaleur, mais quesaco ?? 

- Donner à boire (une eau fraîche mais pas glacée), à volonté et changée régulièrement, 

- Donner l’accès aux pièces les plus fraîches de la maison et si possible à celles climatisées, 

- Aérer la maison aux heures les moins chaudes de la journée.  

- Aménager un coin à l’ombre si le chien à accès à l’extérieur.  

- Ne jamais laisser son chien enfermé dans une voiture. 

 

Pour les chiots et les seniors, on peut trouver des tapis rafraîchissants en cas de très fortes chaleurs.  

 

Un chien attaché en extérieur en plein soleil peut être victime d’un coup de chaleur. Évitez donc de les laisser dehors, sans abris en cas de fortes températures.  

 

A lire aussi : Le Colley et les hautes températures 

- Appeler le vétérinaire, 

- Placer le chien, si possible, dans une pièce fraîche avec un ventilateur ou une climatisation, 

- Réduire la température corporelle du chien en l’enveloppant tout d’abord dans un linge mouillé puis asperger très progressivement le chien d’eau fraîche en surveillant sa température corporelle, 

 
 

Pas d’eau glacée, risque de choc thermique violent !! 

 
 

- Présenter de l’eau à boire sans toutefois le forcer.  

- Emmener le chien en consultation même si ce dernier va mieux.  

 
 

Le coup de chaleur est une urgence vitale. Il est fortement recommandé de faire consulter le chien afin que le vétérinaire puisse lui apporter les soins nécessaires tels que la prescription de corticoïdes (pour protéger le cerveau des œdèmes), surveiller la coagulation sanguine mais également mettre le chien sous perfusion pour une meilleure réhydratation.  

- L’halètement sera plus marqué puisque la fréquence respiratoire augmente, 

- Forte salivation ou mousse autour de la gueule, 

- Le chien s’agite ou au contraire devient léthargique 

- Les muqueuses deviennent bleues ou violacées  

- L’animal convulse (les chances de sauver le chien diminuent fortement puisqu’il s’agit là des symptômes d’une congestion cérébrale) 

Véritable urgence vétérinaire, le coup de chaleur ne doit jamais être pris à la légère ; il ne faut jamais perdre de vue que cette affection peut-être fatale ! 

Il s'agit d'un mal sournois dont on ne se rend pas toujours compte. 

 

Le principal lieu de tous les dangers reste bien-sur la voiture qui, même par des températures extérieures douces, peut vite devenir un véritable four. En à peine quelques minutes la température de votre véhicule peut augmenter de façon considérable et causer la mort de votre compagnon. 

 Il vaut donc mieux rester prudent et éviter de laisser votre chien dans la voiture, à fortiori se celle-ci est garée en plein soleil, sans ouvrir les fenêtres. 

En plein été, on évitera d'emmener son chien en voiture si l'on sait qu'il devra y rester seul, même l'espace d'un instant... 

 

 

La température du Colley doit se situer entre 38 et 39°C 

Le coup de chaleur est une hyperthermie sévère liée aux conditions extérieures.  

Le chien, qui a très peu de glandes sudoripares (la plupart sont situées sous les pattes), ne transpire pas pour se thermoréguler. Afin de refroidir son corps quand il est trop chaud, le chien halète. Lorsqu’il respire, l’air rejeté (expiré) est chargé de vapeur d’eau qui transporte la chaleur vers l’extérieur. L’animal inspire alors de l’air frais qui l’aide au refroidissement de son corps.  

Concrètement, lorsque le chien a chaud, sa respiration va s’accélérer et les échanges air chaud / air frais vont augmenter pour maintenir l’équilibre et une température correcte. (On peut observer le même processus en cas de stress) 

 
 

Il faut alors bien comprendre que si le chien se situe dans un environnement très chaud et très humide, l’échange est inefficace.  

Dans cette hypothèse, cette incapacité à bien refroidir le corps provoque une surchauffe et rien n’empêchera plus la montée en température.  

Le risque vital survient alors à ce moment puisque rapidement la température corporelle atteindra les 41°C.  

Le coup de chaleur