Les 

KAHISARS 

Par ailleurs, certains vétérinaires pensent aujourd'hui que beaucoup de chiens atteints d'autres pathologies affectant la moelle épinière seraient déclarés atteints de DM à tort. Ces praticiens rappellent que seule une  imagerie  par  résonance    magnétique    (IRM) peut rendre le diagnostic sûr... 

 
 

Il n'est pourtant pas question de limiter ici le risque et surtout les conséquences de cette maladie et bon nombre d'éleveurs responsables ne marieront pas deux chiens homozygotes mutés.  

 

 

La myélopathie dégénérative (ou DM, de l’anglais Degenerative Myelopathy) est une maladie génétique qui provoque une paralysie progressive. Elle débute par l’arrière train avant de gagner les pattes avant puis la cage thoracique (d’où des problèmes respiratoires) et enfin le coeur. Le chien finit par décéder, souvent d’un arrêt cardiaque, ou bien euthanasié pour lui éviter beaucoup de souffrances. 

 
 

C’est la transmission du gêne muté (SOD1) qui est à l’origine de cette maladie autosomique. Pour qu’un chien soit atteint , il faut que l'un de ses deux parents lui ait transmis le gêne muté SOD1. Il est alors homozygote muté.  

 
 

Pourtant, ce n'est pas parce que votre chien est homozygote muté qu'il développera la maladie. Ce n'est pas une fatalité. En effet, de nombreux chiens -/- restent des "porteurs sains" toute leur vie, n'en seront jamais atteints et mourront de leur belle mort. 

La D.M ou Myélopathie Dégénérative 

        +/+ homozygote (chien indemne)    

 +/- ou -/+ hétérozygote (chien porteur sain) 

               -/- homozygote muté 

Colley atteint de la DM 

Crédit photo : collie online