Les 

KAHISARS 

Notre organisation pour une alimentation au cru 

L’alimentation au cru demande une bonne organisation pour ne pas perdre trop de temps au quotidien et réaliser de bonnes économies sur le long terme. Une fois la routine bien installée et les habitudes bien prises, tout va comme sur des roulettes.

 

La réception du surgelé

 


Une fois par mois, nous passons une commande groupée via Facebook qui nous permet de toucher la viande à un prix tout à fait correct sans pour autant payer un montant de frais de port prohibitif. Nous y achetons en règle général la panse (introuvable ailleurs pour des raisons sanitaires), les os charnus et le poisson (le tout trouvé à moins de 2€ le kilo). Le seul inconvénient de ce type de commande est de se rendre disponible à l’heure et au jour convenu par les organisateurs et de devoir parfois faire quelques kilomètres pour rejoindre le lieu de rendez-vous. Il y a toutefois une bonne entraide entre membres qui permet, en cas d’empêchement, de compter sur quelqu’un qui n’habite pas loin…

A réception, les cartons sont stockés dans un congélateur. Le poisson, livré sous forme de sacs de un kilo, présente l’avantage d’être facilement portionnable. La panse conditionnée, elle, en boudin de un kilo, est plus difficile à gérer en raison de son odeur assez nauséabonde et est donnée en repas complet une fois par semaine.

Les os charnus, livrés en bloc de dix kilos, sont quant à eux décongelés carton par carton au fur et à mesure de nos besoins pour être recongelés aussitôt en part individuelle. Chaque morceau est alors entreposé dans un grand bac dans lequel nous piocherons au fur et à mesure.

Nous glissons entre chaque couche de viande un tapis en silicone généralement utilisé en pâtisserie pour éviter que les morceaux ne collent les uns aux autres. 

La réception de la viande fraîche

 

Les abats
  


Ils sont achetés une fois par semaine chez notre boucher, coupés en morceaux et stockés au réfrigérateur dans des boîtes aux couleurs de couvercles différentes pour ne pas les confondre.
 


Les légumes
 


Récupérés une ou deux fois par trimestre chez le primeur ils sont nettoyés et mixés avec une cuillère à café d’huile d’olive ou de noix (très petite quantité par rapport au poids de légumes) avant d’être portionnés dans des bacs à glaçon. Nous vous conseillons de commencer par les légumes feuillus qui rendent toujours un peu d’eau et facilitent ensuite le broyage. Un glaçon correspondant à la quantité nécessaire pour 10 kg de poids corporel du chien.
 
 
 

Le Kéfir
 

Il est fait tous les deux à trois jours en fonction de la température ambiante et est ensuite conservé dans un pichet en verre fermé dans la porte du réfrigérateur.

Elle nous est fournie quasi intégralement par notre boucher et arrive à la maison par sac d’environ vingt-cinq à trente kilos. On y trouve en vrac boeuf, veau, porc, agneau et canard. Les viandes sont donc toutes mélangées et permettent d’équilibrer les apports.
Après dégraissage, les viandes sont coupées en gros dés avant d’être portionnées en boite (quantité quotidienne nécessaire à tous nos chiens) et congelées.

En pratique, deux façons de faire…

 


En fonction de notre emploi du temps de la semaine, nous préparons les rations de nos chiens de façon quotidienne ou de façon hebdomadaire. Cela permet notamment, en cas d’absence ou lorsque nous rentrons tard le soir, qu’une autre personne puisse faire la distribution des gamelles sans encombre à l’heure habituelle.

Notre organisation est faite en fonction de notre mode de vie et du nombre de chiens présents à la maison. Si elle nous convient à nous, ce ne sera peut-être pas le cas pour vous. Tout n’est simplement qu’une question d’adaptation…

 


Rations quotidiennes 

 


La viande est mise à décongeler la veille dans le bas du réfrigérateur et sera distribuée le soir en fonction des besoins de chaque chien. Les abats sont pesés et dispatchés tout comme les légumes et le kéfir. Le poisson est souvent donné congelé puisque c’est ainsi que nos chiens le préfèrent.

 


Rations hebdomadaires 

 


Il en va de même que lors des préparations quotidiennes mais à plus grande échelle. Chaque ration est mise en boite hermétique puis stockée au réfrigérateur. Chaque soir, nous n’avons plus qu’à vider la boite dans la gamelle et à distribuer.

Nous choisissons le jour de cette préparation ‘« en gros » pour donner la panse à nos chiens qui constituera avec poisson et abats la ration complète.

Le réfrigérateur que nous utilisons pour stocker les rations hebdomadaires ne nous sert généralement qu’à cela et il nous parait difficile, en terme de conservation, de préparer pour une durée plus longue.

En revanche, il est tout à fait possible de choisir ce type d’organisation en congelant les rations, ce qui est d’ailleurs très souvent pratiqué. Dans ce cas, les maitres préparent souvent les rations de façon mensuelle.


A titre indicatif, nous comptons environ deux heures pour préparer nos cinquante-six rations.


Même si elle parait très compliquée à mettre en place et très astreignante, il ne s’agit en fait que d’un petit rodage pour bénéficier pleinement des avantages de ce type d’alimentation que nous ne saurions que trop vous conseiller.


Attention toutefois, l’alimentation au cru demande une introduction progressive des  divers aliments afin de vérifier une potentielle allergie ou intolérance…

Deux sites qui représentent notre « bible » et que nous consultons très régulièrement : 

www.tribu-carnivore.com 

http://barf-asso.fr 

Vous y trouverez tous les rensignements ncessaires à la bonne mise en place d'une alimentation au cru.